Mise à jour relative au covid pour le camp

Nouvelles du camp

La mur
Wednesday, October 02, 2019

Bonjour à tous et à toutes! Toute cette idée de « vous tenir au courant » relève toujours du défi. Nous avons tant de nouvelles à vous communiquer. Quel été nous avons eu! Mais aujourd’hui, permettez‑moi d’évoquer la petite histoire du Camp et de vous annoncer que notre bon vieux mur chargé d’histoire n’est plus! 

À mes yeux, il est évident que les traditions sont importantes, non seulement pour le Camp Centennial, mais aussi pour tous les autres camps! À mon avis, c’est en raison des liens que l’on tisse au Camp. Les campeurs et les conseillers tissent des liens qui les unissent non seulement dans les occasions spéciales, mais aussi avec les nombreuses générations qui ont franchi nos portes. En perpétuant les traditions, nous rendons hommage à ceux et celles qui nous ont précédés et nous veillons à continuer d’apporter au Camp notre propre contribution. Quel merveilleux système!

Quand on commence à réfléchir aux traditions du Camp, on se rend compte qu’elles sont omniprésentes. Presque tous ceux et celles qui ont tenté d’escalader notre vieux mur savent qu’à mi-chemin de l’escalade, les amis commencent à scander « EMBRASSE LE CIEL! ». Pour ceux et celles qui ne savent pas de quoi je parle, ces mots paraissent peut‑être un peu étranges, mais pour tous ceux et celles qui fréquentent le Camp, c’est le défi qu’il faut relever lorsqu’on escalade le mur. Dès que l’on frôle le sommet du mur, la mission est accomplie! On a réussi à escalader ce mur! Personne ne sait d’où vient cette tradition : peut‑être s’agissait‑il d’un moyen maladroit d’encourager les grimpeurs ou que cette tradition est née parce que les campeurs et les campeuses n’arrivaient pas à hisser au sommet du mur! Qui sait? Ce qui revient au même dans un cas comme dans l’autre. 

Quand on scrute à la loupe les traditions du Camp, hormis les traditions évidentes, je crois que cette attitude de gagnant devient une tradition permanente. On se rend compte que les choix importants peuvent mêler à la fois le pur plaisir et la maladresse. À la vérité, l’un est aussi valable que l’autre : mêler les joies de l’escalade et le sens du devoir accompli rend tout le travail plus facile et permet de mieux réussir. Quand on pense à cette attitude de gagnant au Camp, on se rappelle tout de suite ce mur d’escalade, qui est depuis très longtemps un socle très solide de l’expérience des campeurs et des campeuses. Et ce n’est pas parce qu’il s’agit en soi de connaître la gloire : l’expérience vécue par les conseillers et les campeurs est tellement importante.

Ce mur a été construit peu de temps après qu’Owen Fraser ait pris en charge le programme, au début des années 1990. Ce programme s’est ensuite enrichi (il suffit de jeter un coup d’œil à la photo ci‑après. Au début, le mur était à peine constitué du triangle de la façade!). Puis, on a ajouté la grande partie carrée. Comme seul Owen Fraser savait le faire, on l’a construit au printemps avec l’aide des conseillers et des conseillères. Cette tour, construite avec fierté, a été pendant environ 25 ans le lieu où les jeunes repoussaient leurs limites et relevaient avec autant de fierté ce défi de taille. Bien des campeurs et des campeuses étaient ensuite prêts à en relever d’autres, parfois au prix d’efforts physiques et parfois encore pour affirmer leur indépendance et aller au bout de leur curiosité. Les leçons apprises s’étendent à tous les aspects de leur personnalité.

Un peu dans la même veine, ce mur a permis au Camp de grandir! Au point où nous avons maintenant un nouveau mur et de nouveaux défis à relever. Car nous mettons toujours tout en œuvre pour perpétuer nos traditions gagnantes!

Je termine en vous promettant de vous réécrire bientôt. Portez‑vous bien!

John

Location du pavillon
et service de traiteur

Inscriptions aux camps

Do It! Don't Quit!